Transitions liturgiques en Gaule carolingienne

Une traduction commentée des deux « lettres » faussement attribuées à l’évêque Germain de Paris

Découvert par Dom Martène en 1707 dans un manuscrit conservé à Autun, le bref ouvrage dont on trouvera ici une traduction et un commentaire historique a été rédigé en Gaule, par un clerc anonyme, à la fin du VIIIe siècle. Inspiré du De ecclesiasticis officiis d’Isidore de Séville, ce commentaire de la liturgie était destiné à la formation des futurs clercs. Conçu comme un manuel élémentaire, il vise en effet à leur enseigner l’origine et la signification allégorique des rituels de la messe et du baptême, ainsi que celles des chants sacrés et des divers éléments du costume ecclésiastique, liturgique ou non, que portent l’évêque et le diacre. Premier du genre à être parvenu jusqu’à nous, cet ouvrage anticipe donc sur les grands traités d’Amalaire, Raban Maur, Walafrid Strabon et Florus de Lyon.


L'auteur

Ancien élève de l’École normale supérieure, historien du culte chrétien pour les périodes antique et médiévale, Philippe Bernard est professeur d’histoire du Moyen-Âge à l’Université de Provence (Aix-Marseille I).

ISBN 978-2-915844-11-5 EAN 9782915844115

Prix 59 euros T.T.C.
654 pages

Mise en vente 4 avril 2008