Nul ne peut servir deux maîtres

Robert Spaemann est un philosophe presque inconnu en France. Et pourtant, c’est l’une des figures éminentes de la pensée contemporaine catholique outre-Rhin. Philosophe engagé, il n’a pas eu peur de monter en première ligne sur toutes les questions importantes, celles qui tournent autour de la vie, celle de la participation de l’Eglise au système de laïcité ouverte à l’allemande ou encore celle de la légitimation de la démocratie par l’éthique communicationnelle. A chaque fois, il l’a fait sans esprit partisan mais seulement parce qu’il lui semblait qu’il était de son devoir de parler. Auteur d’une généalogie renouvelée de la modernité, son œuvre, à laquelle ce livre d’entretiens se voudrait une introduction, est traversée par un même souci d’auscultation psychologique et clinique à la fois compréhensive et lucide de la modernité et de ses contradictions. L’objectif et l’intérêt de sa démarche résident dans la mise en évidence de pistes pour un dépassement inclusif de la modernité, démarche que l’on retrouve également à l’œuvre chez son ami Benoît XVI. Nul ne peut servir deux maîtres : la postmodernité doit résoudre ses contradictions et, pour cela, elle a le choix entre le chaos ou la conversion intérieure des individus et des sociétés.


L'auteur

Philosophe allemand, Robert Spaemann est né en 1927 et mort à Stuttgart en décembre 2018.

ISBN 978-2-915844-18-4 EAN 9782915844184

Prix 17€ 152 pages

Mise en vente mars 2010